banniere
Plan du site en

Valid XHTML 1.1 Valid CSS2

Harmoniums

Les harmoniums représentent une toute petite partie de notre activité. Chaque paroisse possède son vieil harmonium relégué dans un coin de l’église ou du presbytère. Malheureusement, bien peu sont encore en état. Beaucoup ont été vendus, donnés ou, pire, détruits; d’autres s’effondrent sous l’action conjointe de l’humidité et des vers à bois.

Quelques associations ou amoureux de beaux ouvrages tentent de les faire revivre. Les plus beaux et plus rares exemplaires peuvent être classés «Monuments Historiques».

Les similitudes avec l’orgue sont limitées : l’harmonium est un instrument construit, la plupart du temps, en série; c’est un instrument à vent avec un système mécanique à soupapes. Parfois de faux décors d’orgue à tuyaux ont été adjoints avec des tuyaux de façade.

La remise en état d’un harmonium est très coûteuse, il faut des heures de travail pour remettre en peau les soufflets et réservoirs, et parfois les gosiers qui les relient. Les travaux de restauration sont donc réservés à des instruments qui ont des caractéristiques techniques ou historiques exceptionnelles.

Nous vous présentons ici (à venir) deux instruments restaurés. Le premier est un harmonium privé d’un célèbre compositeur. De marque Mustel avec deux claviers dont un célesta, c’est un instrument exceptionnel à la fois sur le plan technique et historique. Le second est un harmonium girafe de la première moitié du XIXème siècle qui se trouve dans l’église de Savigny-sur-Véron.

© Manufacture Bretonne d'Orgues. Tous droits réservés.